23 avril 2014

Corbu inside





Emballée par les récentes photos de Morgane de la villa Savoye, j'ai eu envie de me replonger dans mes propres photos de la cité radieuse et je me suis aperçue que j'avais oublié de vous en montrer quelques unes. Ce bleu, c'est un appel au voyage, non? J'avoue que je compte les jours jusqu'aux vacances et ça me redonne le sourire de savoir qu'ils peuvent se compter sur les doigts d'une main.

Morgane's recents shots of la villa Savoye inspire me to dive into my own pictures of la Cité Radieuse in Marseille and i discovered some snaps i forgot to show you here. Isn't that blue an invitation to travel? I must admit that i'm counting the days to my upcoming holidays. Can't wait. Hopefully, it's just a question of a couple days.

Marseille, Août 2013

18 avril 2014

LO/A - Library of arts




Il y a de ça un moment, j'avais mentionné l'arrivée d'une chouette librairie, de celle où l'on peut dénicher des merveilles, des choses que l'on ne trouve pas partout ou tout simplement refaire son stock de bons magazines. Et bien c'est chose faite, la voilà, la petite, mais non moins audacieuse LO/A- Library of Arts, nichée dans un quartier que l'on ne va bientôt plus reconnaître. J'y suis passée au moment où ils clôturaient un sujet sur la German Kultur, aujourd'hui c'est le hip hop qui est à l'honneur avec The faith of street, chroniques du hip hop. Les thématiques sont traitées avec efficacité et Jeanne & Maxime arrivent toujours à dénicher des ouvrages, vinyles ou dvd improbables. Moi, je dis chapeau!

Some months ago, i've talked about a great space that was about to open. Here it is, the LO/A - Library of Arts. They have already settled their second exhibition, called "The faith of street" and it's all about the hip hop culture. You can spend hours looking at Maxime & Jeanne's selection, stuff that you won't find elsewhere or you can just come to fulfill your magazine addiction. Let me just say, it's art paradise in a few meters square, so if you're in the area, go for a wander!

LO/A
17 rue Notre Dame de Nazareth, 3ème

31 mars 2014

On the wheels





Pour changer un peu de Paris. Je vous emmène dans le sud. C'est l'été. Le soleil cogne sur le béton à deux pas de la plage. On entend le bruit des enfants et les vagues se mêler. On contemple avec surprise le décalage urbain entre le skatepark et la plage et on se laisse emporter par les prouesses de ces fous du guidon. On s'envole un court instant avec eux. Puis on repose son regard sur les palmiers et on amorce sa descente sur terre. Nos yeux se posent alors sur la foule des plagistes. Retour à la réalité.

Sometimes, it's good to change our point of view. Today, i bring you back to summer. Imagine, it's August and it's hot outside. We're in the south of France, the sun hits the pavement really hard, here in front of the beach. We hear the children playing & the waves crushing. We discover with surprise the gap between the urban skatepark and the beach and we let the prowess of those crazy guys taking us away. They are like flying, touching the sky with their wheels. And then, we let our eyes down on the palm trees, on the noisy crowd of the beach. We're sadly back to reality.

27 mars 2014

Comme un goût de liberté



Rituel du week-end le long du canal. Nous allons de café en café. Au détour d'une rue, nous découvrons une nouvelle adresse, Liberté. Rien que le nom nous fait rêver. Une boulangerie à l'état brut. Benoît Castel rompt un peu avec les codes habituels, avec son labo ouvert au regard de tous. Plutôt atypique d'ailleurs comme décoration pour un lieu qui propose du pain. Certains trouvent ça trop austère et bien moi, je trouve l'idée plutôt bonne et réussie. Retour à la simplicité, concentrons nous sur l'essentiel, le pain. C'est bien ce que nous sommes venus chercher, non? Trêve de fioritures. C'est reposant. On peut y prendre un café sur le pouce ou un jus pomme/carotte/gingembre, mon addiction du moment. Les pâtisseries sont délicieuses et pourquoi pas se prendre un cheesecake, un café à emporter chez Holy Belly et déguster tout ça tranquillement sur les quais.

I hope you're not getting bored by our usual sunday ritual along the canal St Martin. We use to go from a café to another when it's cold outside. But that sunday, we found this stunning bakery, called Liberté. Just the sound of its name made us dream. Nothing to do with a traditional french bakery. Benoît Castel broke the rules, setting up this place as a raw laboratory where everyone can look around freely to see how the pastries & bread are made. The decoration is unconventional that true, but it kind of fits the place, and you can finally focus on the products. You can also have a coffee or a apple/carrot/ginger smoothie and enjoy a delicious range of pastries. What about a cheesecake to take away? We ended up ordering a coffee at Holy Belly and finally enjoyed this cheesecake/financier/coffee break along the canal. This is how we spend our sunday.

Liberté, 
39 rue des Vinaigriers
75010 Paris


24 mars 2014

Smell like spring spirit






Voir en quelques minutes le ciel se transformer. Passer du gris au jaune, de la pluie au soleil. Les rayons envahissent les rues de Paris et se reflètent sur le sol encore humide. Découvrir un autre Paris, baigné de lumière. C'est clair, le printemps est bel et bien là.

Look at the sky coming from grey to yellow, from rain to sun in a few minutes. Enjoying the sunbeams taking over Paris, gently reflecting on the wet pavement. Discovering a new city, steeped in sunlight. There's no doubt, spring is clearly here.

21 mars 2014

Life is too short for bad coffees






Ca faisait un petit moment que je n'avais pas découvert un endroit qui me plaise autant. La rive gauche était un peu en manque de spots du genre (belle déco, bon café). C'est chose faite à présent avec l'arrivée du Coutume Instituutti. Le style épuré, le bois, la petite touche green sur chaque table et le café en font pour moi un endroit parfait. J'en viens à regretter qu'il soit rive gauche, si loin de chez moi. Depuis la rentrée dernière, l'Institut finlandais a repensé le lieu et a décidé de s'offrir quelques nouveautés, en commençant par une jolie galerie et bien entendu un café, en collaboration avec la team du Café Coutume, que l'on ne présente plus. Quelques plats à l'accent finlandais et des classiques (carrot cake, cheesecake) et cerise sur le café.. un délicieux café filtre. Ici l'ambiance est studieuse et calme. Un endroit agréable pour déguster un bon café et travailler.

It's been a while since i haven't discovered a place i like that much. There weren't so many great spots on this side of Paris, i mean great places where they serve good coffee. It's actually wrong now that the Coutume Instituutti has opened.  With a unique uncluttered cosy style, some wood pieces and a touch of green on each table, this café is just the right place. In fact, i'm kind of disappointed that it's so far from home. Anyway, since last October, the Institut finlandais has re-think the space, offering a gallery to present talented Finnish products and of course a café with the collaboration of the Coutume team. You can try there some local dishes or some standard desserts (carrot cake, cheesecake). Cherry on the coffee, they serve a delicious filter coffee. It's just the perfect place to work or enjoy a coffee in good company.

Café Coutume Instituutti
60 rue des Ecoles, 75005 Paris

17 mars 2014

L'échappée belle


Prendre le large. Suivre les pas de quelqu'un. Voir où ça nous mène. Puis retrouver son chemin. Se dire que sa vie n'est pas si mal. Pourquoi vouloir celle de quelqu'un d'autre. Reprendre sa route et dessiner son propre chemin.

Find a way to escape. Follow a strangers's steps and see where it drives me. Find my way finally. Realize that my life isn't so bad, quite the opposite in fact. Continue the journey and draw my own way.

12 mars 2014

Hai Kai




Dès les premiers rayons de soleil, notre premier réflexe c'est foncer vers le canal St Martin. C'est dimanche. Ce n'est déjà pas une mince affaire de trouver une table dans le coin un dimanche midi ensoleillé mais alors avec une poussette, c'est mission impossible. Après avoir fait le tour du quartier, les talons dans l'estomac, on croise la devanture d'Hai Kai, j'en avais déjà entendu parlé, pourquoi ne pas essayer et pour le coup, là c'est le repère des poussettes du quartier. On est sauvé. On mettra de côté notre envie de brunch pour goûter aux délicieuses petites assiettes (burrata, charcuteries, jambon maison, lotte au parmesan). Le choix des produits est impeccable, frais et de qualité en revanche la note est un peu salée, car on cumule les assiettes (portions un peu petites), résultat des courses, une douloureuse qui monte vite !
Derrière la devanture graphée se cache une salle pleine de charme, du blanc du sol au plafond, quelques notes de couleurs viennent rythmer cet endroit chaleureux. La cuisine n'est pas en reste puisque c'est Amélie Darvas, qui officie (ex-Bristol, l'Ami Jean). Une jolie découverte.

As soon as the first rays of sun appears, we go straight to the Canal St Martin, it became a family ritual walk, now that we have a stroller. It's sunday, it's brunch time. In fact, it's not really that easy to find a place in this area on a sunday morning but i can assure you that it 's almost impossible with a stroller . We hopefully found a nice place, called Hai Kai, that i've already heard of. Let's try it! Incredibly it seemed to be the strollers landmark of the area. We tried all the delicious plates they offer from the burrata to the home-made ham, everything was delicious. The products are carefully selected &  fresh. The one fly in the ointment was the bill. When you pick a lot of small plates to taste, your bill gets pretty high.
Behind the painted shop front, you'll find a beautiful place, all is white from ceiling to floor with a few colorful notes to cheer all up. Needless to mention the food is pretty delicious, thanks to the young chef, Amélie Darvas ( former Bristol, l'Ami Jean). A place to try for sure... 

Hai Kai
104 quai de Jemmapes, Paris 10ème

7 février 2014

A month of sunsets



On a vraiment un hiver bizarre cette année, mais ça nous vaut de terribles couchers de soleil. Et je me surprends toujours à retrouver une âme d'enfant ébahi devant ce spectacle.

We've got a weird winter this year, in Paris. I don't even know if we can call this "winter" while last year at the same time we were struggling with cold temperature and snow. Do i really complain, no of course because we're getting the most beautiful sunsets. I'm surprising myself each time by how an amazed kid i become in front of the beauty of this landscape.

5 février 2014

Tristesse contemporaine


Il n'est jamais trop tard pour vous montrer ce portrait pris lors d'un shooting Miynk cet automne. Je le trouve plein de tristesse et de fragilité. Il est à l'opposé de ce que l'on s'apprêtait à shooter et c'est ce qui me plaît ici.

Never too late to show you that portrait i took while shooting for Miynk this fall. I find it so full of sadness and fragility. It is at the complete opposite of what we were shooting that day and that's what i like about it.

20 janvier 2014

Brought to light





La lumière d'été filtrant gentiment à travers les persiennes, dessinant de drôle de lignes. Jeux de lumière en noir et blanc, comme un tatouage naturel. Délicatement, la lumière s'inscrit sur notre peau.

Slightly filtering summer light through the blinds, drawing some funny lines on the body. Light games in black & white. A natural kind of body painting. Light's writing down on our skin, like a ephemeral tattoo.

15 janvier 2014

Take us to the sun






Trouver enfin quelques minutes pour écrire ici et en profiter pour vous souhaitez une bonne année. Retrouver le plaisir d'écrire, de partager avec vous. J'espère que 2014 sera douce mais folle, inspirante et surtout créative. J'ai du mal à me projeter après l'année incroyable que je viens de passer, je me demande comment 2014 pourrait être plus belle encore que 2013. Mais j'ai hâte de voir mon petit bonhomme grandir, voir un de mes projets aboutir d'ici la fin de l'année (enfin) et puis toujours et encore rester derrière l'objectif, immortaliser et transmettre.

I can't believe i finally found few minutes to write here and wish you a happy new year. I've missed that place those last months and it's really with pleasure that i find my way back here to write and exchange about photography with you. I hope 2014 will be crazy & inspiring. I don't really know how this new year could be better than 2013 but i can't wait to see my little boy growing, to see a special project ending up (finally) and of course i can't wait to keep on shooting & sharing it with you.