16 octobre 2014

Folks & Sparrows


L'automne s'est installée. Les feuilles mortes recouvrent les Tuileries. S'attabler chez Folks & Sparrows. Comme un petit nid douillet dans l'effervescence des rues adjacentes. Parler voyages, rêver de Berlin. S'évader de Paris, le temps d'un café.

Fall is definitely here. Dead leaves covering les Tuileries. I frequently pay a visit to Folks & Sparrows, a cozy corner in the middle of the Beaumarchais hubbub. Travelling talks with Estelle was a good way to end the weekend.

8 octobre 2014

Je rêve d'Arles en été




Maintenant qu'il pleut, je ne rêve que d'une chose. Retrouver Arles. Le soleil qui tape. Les bonnes sardines de l'Ouvre boîte et une bonne Méduz pour se rafraîchir. Tiens, maintenant que j'en parle je le sentirais presque le soleil.

Now that it's pouring rain, i dream of Arles in summer. When the sun hits the ground, no matter if it's ten or four o'clock. It's burning but it makes the break at l'Ouvre boîte even more pleasant. Some sardines in oil and a Meduz. Well, now that i'm talking about it, i almost feel the sun, don't you?

Arles, Août 2014

6 octobre 2014

Through the window



Regarder par la fenêtre, comme une projection sur l'avenir. Il s'y passe toujours quelque chose, même d'infime. Un rayon de soleil qui traverse les carreaux. L'esprit qui vagabonde. Regarder par la fenêtre, c'est déjà partir un peu.

Looking through the window, it's like looking at the future. Something's always happening outside. A sunbeam flirting with the windowpanes. Our mind wandering around. Looking through the window, it's already leaving a little.

29 septembre 2014

The kingdom of eternal rain





And when it rains on your parade, look up rather than down. Without the rain, there would be no rainbow. Gilbert K. Chesterton

Pour faire écho à cette jolie journée de pluie. On oublie après ces dernières semaines de beau temps, qu'il y a peu, en juillet par exemple, il pleuvait.. un peu, beaucoup. Il semblerait que Paris remet son manteau gris. Bonne journée quand même.

25 septembre 2014

L'oeil vert






Je suis un détecteur de verdure en ce moment, un capteur à plantes. Ca va probablement avec mes interrogations du moment sur le fait d'élever un enfant en ville. Je recherche désespérément des petits coins de verdure pour me prouver à moi même que ce n'est pas si mal finalement Paris.

I'm a true green detector lately, I've been feeling the need to look and prove to myself that it isn't that bad to rise a child in a big city like Paris. It's not an island of greenery but it's not that bad i suppose.

23 septembre 2014

L'été retrouvé









Faire perdurer l'été alors qu'on vient de mettre un pied en automne. Revenir sur ces instants presque égarés dans ma mémoire. Faire revivre les souvenirs le temps d'une balade le long des berges. Paris en juillet.

Make summer last longer while we just made a step forward into fall. Just get back on those precious instants that slipped out my head. Bring back those memories the time of a stroll along side the bank. Paris in July. That's it.

18 septembre 2014

Open road





Summer & friends, on the road...

15 septembre 2014

Somewhere beyond the sea





La lumière qui scintille sur la Méditerranée. Un été. De l'eau salé. Un coucher de soleil et un petit vin/fromage face à l'Estérel. Les choses simples. Je reprendrais bien encore un peu d'été.

The sparkling light over the sea. This is summer. A sunset and a little wine and cheese in front of the red rocks of l'Estérel. The simple things. I'd take another slice of summer with pleasure. Would you?

12 septembre 2014

Estivités







Arles, encore et toujours. C'est le rituel estival dont je ne me lasse pas. La douce lumière de fin de journée qui vient caresser les ateliers. Le portrait sous toutes les coutures, avec un coup de coeur inconditionnel pour Lucien Clergue et puis un arrêt obligatoire au Réfectoire pour reprendre des forces.

Arles is a summer ritual i can't miss. It's my way to recharge my batteries, get inspired, while enjoying good food in a beautiful city. I couldn't ask for more. I love how the sunbeams flirt with the buildings structure. It was all about portrait this year and my crush goes unconditionally to Lucien Clergue. And finally a little break at le Réféctoire before leaving.